Golancourt : le Golan, la monnaie locale pour maintenir le dernier commerce de la commune

Temps de lecture estimé : 3 minutes

A Golancourt, il n’y a plus qu’un commerce – le bar Chez Sam. Afin de le conserver, la municipalité a décidé de créer sa propre monnaie locale, le Golan, uniquement valable dans ce commerce. Au total, 500€ ont été distribués : France 3 revient sur cette initiative dans les Hauts-de France.

Déterminé à maintenir ce dernier commerce ouvert, le maire du village a lancé une monnaie locale, sous forme d’un billet jaune et orange, représentant la mairie. Seulement valable dans ce bar, ces billets portent une inscription claire et simple « en soutien à l’économie locale, valable au bar Chez Sam« .

 

Ayant la même valeur que l’euro, un billet, ou un Golan, représente un euro. Aujourd’hui, chaque habitant a quatre euros à dépenser au bar de Samira Clément.

 

Avec la situation sanitaire actuelle, les habitants ont perdu l’habitude de se retrouver au bar. Pour les attirer de nouveau, la commerçante diversifie ses activités, avec un dépôt de pain, une épicerie ou encore avec des animations, comme des soirées concerts.

 

Malheureusement, ces efforts ne sont pas aussi récompensés qu’elle ne le pensait – le Golan, lui, a déjà des effets positifs sur son commerce avec l’arrivée de nouveaux clients, qu’elle espère fidéliser.

 

France 3 rapporte aussi, d’après le rapport sur les monnaies locales du Mouvement SOL, environ 82 monnaies locales en France, comme l’Eusko au Pays-Basque la Roue dans le Vaucluse, avec plus de 40.000 particuliers et 10.000 entreprise et associations les utilisant.

 

Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/oise/a-golancourt-dans-l-oise-une-monnaie-locale-pour-sauvegarder-le-seul-commerce-du-village-2416738.html

Étiquettes

Cela pourrait vous intéresser

Le MuMo, musée mobile d'art contemporain, s'est arrêté à Saint-Germain-Lembron !

Un camion bleu france service sillonne tout l'avesnois