Assemblée Nationale : le rapport de la Commission du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire sur le rôle et l’avenir des commerces de proximité dans l’animation et l’aménagement du territoire.

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Mercredi 26 janvier 2022, Sandra Marsaud, rapporteure, et Emmanuel Maquet, Président de la mission d’information, présentaient, au nom de la Commission du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire, la conclusion des travaux d’une mission d’information sur le rôle et l’avenir des commerces de proximité dans l’animation et l’aménagement des territoires. En voici les grandes lignes, directement tirées du rapport d’informations émis :

Pourquoi, en 2022 et depuis plusieurs années, des commerces ouvrent-ils ou se développent-ils en certaines parties du territoire, ou au contraire disparaissent-ils ? L’importance de cette question repose expressément dans la nécessité des citoyens à s’approvisionner en produits de quotidienneté est vital.

 

Depuis le début des années 2010, plusieurs rapports ont reporté la déprise des commerces de centre-ville, notamment dans les petites villes et les villes moyennes, et ajouté que 60 % des communes rurales ne disposaient plus de commerces de proximité. En parallèle, le nombre de commerces en France n’a fait qu’augmenter. Si le commerce est donc un secteur dynamique de l’économie, mais sa croissance sur le territoire n’est pas également répartie.

 

Cette situation dépend grandement des décisions conduites par les élus locaux, qui ont compris que l’enjeu du maintien de commerces de proximité allait au-delà de leur fonction marchande. Il s’agit en fait d’une vision de l’espace public dans sa globalité. Avec le commerce, nos villes et villages deviennent des lieux d’échange, de passage, qui font vivre l’espace public et font de lui un lieu de sociabilité, ouvert à tous les citoyens.

 

Conscient que cette vision de l’espace public animé est contraire au spectacle de rideaux de commerces baissés, qui témoigne d’une ancienne activité et nourrit l’idée d’une désertification des quartiers, l’Etat a mis en place les programmes Petites villes de demain et Action cœur de ville. En parallèle, et surtout, les élus locaux se mobilisent pour maintenir le dynamisme commercial de leur territoire.

   

Le manque de clients est la cause principale de la disparition des commerces – pour les maintenir et les développer, il faut agir sur toute l’attractivité d’une ville, par son urbanisme, un accès aux transports en commun, des boutiques à l’essai ou l’animation des marchés locaux.

  

Les actions publiques mises en place sont observées dans un contexte de digitalisation croissante de l’économie, qui touche très largement le commerce : il n’est désormais plus question de taille de commerce, mais de nombre de canaux. Si les consommateurs souhaitent retrouver leurs boutiques physiques, ils sont aussi très ouverts au potentiel numérique.

  

L’objectif ? Se réinventer, transformer la menace d’internet en une réelle opportunité, avec des consommateurs de plus en plus exigeants et connectés – caractéristiques que même les collectivités ne peuvent plus ignorer.

  

La mission d’information a, de ce fait, émis une vingtaine de propositions, basées sur :

  

  • dispositifs d’aménagement urbain ou de mesures en appui à ces dispositifs, afin de renforcer la prise en compte du commerce dans la planification territoriale,
  • l’activité commerciale, lorsque celle-ci peut avoir un effet sur la localisation des commerces, comme la fiscalité sur le commerce électronique

 

Pour découvrir ces propositions et l’intégralité du rapport d’informations émis : https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion-dvp/l15b4968_rapport-information#_Toc256000000

  

Source : https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/cion-dvp/l15b4968_rapport-information#_Toc256000000

Étiquettes

Cela pourrait vous intéresser

Circuits courts, achats de proximité, commerce itinérant… Inciter les consommateurs à garder les bonnes habitudes !

Coup d’envoi du Marché de Noël à Clermont-Ferrand : le rendez-vous synonyme d’espoirs et de rêves pour les grands et les plus petits